Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Roger Eléfant
  • Le blog de Roger Eléfant
  • : Chercheur indépendant, je suis passionné par les grands mystères de notre planète depuis plus de 40 ans. Poussé par la curiosité, je me suis déplacé en premier lieu au Mexique, puis au Pérou et en Bolivie. J'ai eu ainsi la chance de trouver les réponses que j'attendais; elles m'ont conduit également vers d'autres pistes. Je sais maintenant que l'Histoire nous a raconté des histoires !
  • Contact

Rechercher

25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 12:30

 

(Tous droits réservés)   

 

 

 

 

 

Les géants ont existé depuis le début de la Genèse (physique) de l'Humanité, si l'on en croit Edgar Cayce, le plus grand médium de tous les temps, dont les "lectures" sont conservées dans une chambre forte à Virginia Beach (U.S.A.)  

 

Attention, j'écris bien "physique", car il y en aurait eu une autre auparavant, "non physique", sous forme "d'entités" venues de l'espace s'installer sur Terre, il y a 10 millions 500 000 ans environ. 

 

Toujours selon Cayce, cette vague d'entités, composée de 133 millions d'âmes, se seraient ensuite "projetées" en formes physiques sur la terre ferme, car elles désiraient ressentir des sensations "physiques". 

 

Ces entités provenaient d'une lointaine planète, qu'elles avaient décidé de quitter, probablement pour une raison majeure, afin de se chercher un nouveau gîte accueillant.

 

 

Selon Edgar Cayce et les "pierres d'Ica" (dont j'ai beaucoup parlé dans mon premier livre "L'Atlantide et Mu") il y a 10 millions d'années environ, évoluaient encore sur Terre les dinosaures.

 

Mais les paléontologues pour leur part, les font disparaître il y a 65 millions d'années suite à la supposée chute d'une gigantesque météorite...

 

Ces entités désirant s'incarner sur notre belle planète et observant les animaux préhistoriques évoluer sur terre, dans les eaux et dans les airs, dont beaucoup étaient très grands, paraissant bien adaptés à leur environnement, ils décidèrent tout simplement d'adapter leur taille à celle de ces grands animaux. 

 

C'est finalement ainsi que naquirent en chair et en os, les géants.

 

 

Voici ci-dessous, une question pertinente qu'une personne posa à Edgar Cayce :

 

 

"Donnez-nous quelques détails concernant la physionomie, les habitudes, les coutumes et les vêtements des habitants de l'Atlantide durant cette période précédant la première destruction".

 

Réponse : (Parlant des premiers habitants de l'Atlantide),

 

 

"...(ils) affectaient à peu près la forme de l'homme d'aujourd'hui. La taille variait beaucoup, car en ce temps là, il y avait des géants sur la Terre, des hommes d'au moins trois à quatre mètres, et bien proportionnés". (lecture 364).

 

 

 

Ceci pourrait évidemment paraître incroyable, or nous avons un recoupement, qui corrobore les dires de Cayce. En effet, dans son livre "Le troisième oeil" au chapitre 17, le lama (*) T. Lobsang Rampa, nous rapporte l'extraordinaire découverte qu'il fit, lors de sa visite sous le palais du Dalaï Lama, le "Potola" à Lhassa au Tibet ; la voici en résumé :

 

"Trois corps nus, recouverts d'or, étaient allongés sous mes yeux. Deux hommes et une femme.Chacun de leurs traits était fidèlement reproduit par l'or. Mais ils étaient immense ! La femme mesurait plus de trois mètres et le plus grand des hommes, pas moins de cinq".  

 

 

(*) Un lama est un homme saint, en principe digne de foie).

 

 

 

Voici ci-dessous le livre de Louis Charpentier qui est convaincu comme moi que des géants ont vécu sur Terre dans un lointain..., très lointain passé.     

 

 

Géants origines 

 

  

Selon moi, le Géant Atlas de la mythologie grecque, pourrait bien représenter le fameux Amilius, "l'Entité-Guide" des origines, qui aurait conduit les 133 millions d'âmes sur la Terre, selon Edgar Cayce.

  

 

 

Comme je l'ai déjà précisé, au bout d'un "certain" temps de leur vie sans consistance physique (ce qui peut signifier, aussi bien quelques centaines d'années, que quelques milliers d'années, voire 500 000 ans..., car pour les entités le temps ne compte pas) ces âmes désirant ressentir des sensations physiques sur notre belle planète, prirent corps, comme elles en avaient le pouvoir.

 

Mais au fil du temps, elles exagérèrent quelque peu des bonnes choses de la vie, en oubliant totalement leur origine spirituelle...  

 

 

Amilius constatant la décrépitude morale de ses compagnons qui n'avaient pris forme physique que pour jouir outrageusement de leur nouveau corps, décida de prendre le "fardeau du monde" sur ses épaules. Il s'agit évidemment de l'allégorie du "fardeau moral" de ses compagnons. En effet, il se sentait responsable d'eux, car c'est lui qui leur avait servi de guide jusqu'à la Terre et avait aussi été le premier à se "projeter" dans un corps d'homme 

 

C'est alors, qu'il essaya avec l'aide de quelques-uns de ses compagnons les plus fidèles, de rectifier la moralité de cette nouvelle humanité aux sens totalement débridés et un peu trop englués dans la matière à son goût; mais il eut de grandes difficultés à les convaincre et finalement n'y réussit pas !

 

Ce fut la déchéance de l'Humanité, reprise curieusement par quasiment toutes les religions du Monde. Comment et par quel canal d'informations... C'est le mystère total !!

 

 

En outre, et très curieusement, selon la mythologie grecque, le Géant Atlas serait aussi le "père des Pléïades"...

 

Cette étonnante affirmation est plutôt étrange..., et y aurait-il un rapprochement à faire, avec l'arrivée d'entités venues s'installer sur Terre, en provenance de la Constellation des Pléïades ! ? 

 

D'où les Grecs auraient-ils pu obtenir cette information ? Des anciens Egyptiens... par l'intermédiaire des savants prêtres de Saïs, détenteurs des connaissances et des souvenirs des derniers Atlantes émigrés en Egypte il y a 12 000 ans ! ?

   

Ce n'est pas impossible et je dirais même, plutôt probable...;

car il ne faut pas oublier que les Grecs ont souvent puisé leurs connaissances et leur mythologie dans le creuset égyptien...

 

 

Alors, serions-nous originaires des Pléiades ?

 

 

Tout ceci est déjà bien étrange, mais c'est sans compter avec l'alignement très particulier des pyramides de Gizeh qui correspond exactement à l'alignement (légèrement décalé) des trois planètes qui composent le Baudrier de la Constellation d'Orion (que, soit dit en passant, l'on ne peut déceler qu'avec un puissant télescope...).

 

 

De là à faire aussi un rapprochement avec les trois planètes d'Orion et l'origine de l'Humanité sur Terre, il y a 10 millions 500 000 ans (ou une autre immixion d'extraterrestres plus récente) il n'y a qu'un pas !

 

 

Alors, serions-nous originaires d'Orion ? 

 

 

Néanmoins, il me manque encore des recoupements pour confirmer et valider ces audacieuses et fantastiques hypothèses et ces recoupements ne sont pas facile à découvrir...!    

 

J'ai déjà indiqué dans un autre livre que je n'avais rien contre la Théorie de l'Evolution de Darwin et qu'elle me paraissait tout à fait logique, mais que pour différentes raisons (dont de très grandes catastrophes) elle n'a pas abouti (en tout cas pas pour l'Homme) !

En fait cette lente progression a été stoppée en cours de route et le chaînon manquant entre les hominidés et l'Homme n'existe pas et ne passe surtout pas par le singe, qui est une branche à part !   

 

 

# #

 

 

Toujours selon Cayce, à cette époque très lointaine, outre les géants d'une taille comprise entre 3 et 4 m et même jusqu'à 5 m..., existaient aussi des hommes de stature normale, comparable à la nôtre, (soit 1,80 m pour les hommes) et aussi des nains (probablement extrêmement petits).

Tous ces êtres évoluaient dans un décor préhistorique de fougères arborescentes, d'arbres gigantesques et de marais grouillant d'une vie animale diverse et variée.

Parmi tous les animaux, la faune des oiseaux n'était pas la moins importante... Songez que certains Ptéranodons avaient une envergure de 10 m (soit aussi grands qu'un petit avion). Mais les oiseaux les plus gigantesques furent les Ptérosaures, dont l'extraordinaire Quetzalcoatl avec ses 15 m d'envergure..., soit la longueur d'un bus et demi et près de 200 kg !

En plus des dangereux animaux terrestres (surtout les carnivores) ces oiseaux monstreux, également carnivores, furent la cause de nombreux morts parmi les hommes de cette époque.

 

Les humains de taille normale, les nains et les géants n'étaient pas les seuls êtres à partager la planète à cette époque, hormis les animaux, dits préhistoriques, d'étranges créatures mi-hommes, mi-animaux, vivaient apparemment en relative bonne intelligence avec les humains.

 

En voici ci-dessous un bel exemplaire, gravé sur une "pierre d'Ica" au Pérou, que j'ai déjà fait paraître dans mon livre "L'Atlantide et Mu" (page 11).

 

Lemurien

 

Photo Roger ELEFANT

 

Je n'ai vu cette pierre importante, nulle part ailleurs, y compris sur Internet ! Vous remarquerez, que ce personnage dispose de mains à cinq doigts et qu'il est chaussé de bottes. Ce n'est donc pas un simple animal !

 

Tous ces hommes, nains et géants et les êtres (hominiens ou hominidés) aux corps bizarres, souvent porteurs d'une queue (comme celui-ci) ou bien  couverts de plumes ou de poils, ou encore avec des becs à la place de la bouche ou des pieds comportant des sabots ou des griffes, cohabitaient avec les dinosaures. Très certainement avec les herbivores et non avec les carnassiers...

 

Toujours selon Cayce, les hommes avaient même domestiqué certains dinosaures et s'en servaient de bêtes de somme pour la culture ou même de montures (car le cheval n'existait pas encore).  

 

Evidemment, selon les paléontologues cette assertion n'a aucun sens, puisque les hommes et les dinosaures n'ont pu cohabiter...

 

Alors comment expliquer que sur plusieurs "pierres d'Ica" des Indiens totalement incultes (même ceux qui ont gravé maladroitement quelques galets à Ocucage) ont représenté il y a des milliers d'années des hommes chevauchant des dinosaures ! 

 

 

 

Sans compter, que quelques galets représentent des dinosaures qui viennent seulement d'être découverts, il y a seulement trois ou quatre ans... 

 

 

Ils n'auraient donc pu les reproduire ! !

 

 

 

 

 

Je présente ci-dessous, la preuve en image de la domestication de certains dinosaures. 

 

 

Cavalier0

 

Photo Roger ELEFANT

 

Ce galet gravé est qualifié d'authentique, par les scientifiques qui l'ont examiné, puisque la patine recouvre aussi bien le dessus de la pierre que le fond des gravures.

 

 

 

Les anthropologues affirment que l'Homme descend du singe... mais ils ne peuvent le prouver et cherchent désespérément le "chaînon manquant" ! 

 

Or, j'ai l'audace de croire les "lectures" de Cayce, plutôt que ces scientifiques qui ne peuvent apporter la moindre preuve à leurs assertions... Pour ma part, je peux au moins présenter dans mon argumentation des éléments tangibles, comme :

 

 

- Les dinosaures des pierres d'Ica (Pérou).

- Les dinosaures d'Acambaro (Mexique).

- Le diplodocus du Canyon de l'Arizona (U.S.A.).

- Le Stégosaure du Temple d'Angkor (Cambodge).

- Les Stégosaures des dalles gravées (Equateur).

- Les Apatosaures de Göbeklitepe (Turquie).

- Les dinosaures de Serre de Brioule (France).

- Le dinosaure vivant Mokélé Mbembé (d'Afrique centrale).

- Diverses empreintes de pieds humains situées à côté d'empreintes de dinosaures, voire se chevauchant (à divers endroits du Monde).

 

 

Tous ces éléments prouvent  au moins deux choses :

 

 

1e) - Que l'Homme a connu les dinosaures.

 

2e)- Que l'Homme est bien plus vieux que les anthropologues ne l'affirment.

 

 

Voici d'ailleurs ci-dessous, une sorte de stégosaure gravé sur les frises du temple "Ta Prohm" à Angkor Vat au Cambodge.

 

angkor[1].JPG

 

Photo de Brice Kester

(avec son aimable autorisation)

 

 

Si les hommes n'ont pas connu les dinosaures, alors comment les archéologues et les paléontologues peuvent expliquer cette "anomalie-historique" gravée dans la pierre, depuis le début du 12e siècle (date d'édification du temple), sur une frise verticale, qui ne montre aucune discontinuité des gravures (donc apparemment sans trucage...!).

 

 

# #

 

 

D'autre part, pour les mêmes scientifiques et les historiens, les géants n'ont jamais existé... c'est une légende, une fable pour amuser les enfants !

 

 

Or, un homme d'une taille anormale (pratiquement un géant) a bien vécu pendant la période contemporaine :  

 

Il s'agit de Robert Pershing Wadlow, né le 22 février1918 à Alton dans l'Illinois, et décédé le 15 juillet 1940. Il a été décrété en son temps, l'homme le plus grand du Monde, avec une taille de 2,72 m ! Son poids avoisinait les 200 kg. Il mourut à l'âge de 22 ans, encore en phase de croissance... d'une tumeur à l'hypophyse mal soignée !  

 

Si cet homme avait été bien soigné, il aurait probablement pu vivre bien plus longtemps et grandir encore un peu...

 

 

Le géant russe Fedor Machnov né en 1881 et décédé à l'âge de 24 ans en 1905, aurait été encore plus grand; il aurait mesuré 2,82 m ! Il aurait donc été l'homme le plus grand du Monde, mais sa taille n'a jamais été homologuée, car il refusait simplement d'être ausculté par un médecin...      

 

 

 

Néanmoins, les scientifiques persistent, les géants n'existent pas et n'ont jamais existé... Très bien, alors comment expliquent-ils les récits des grands voyageurs du 16e siècle, dont plusieurs ont affirmé avoir vu de véritables géants en Patagonie ! ? En fait, ils ne doivent pas connaître ces récits, ou s'en désintéressent totalement...

 

Pourtant, les affirmations de ces voyageurs sont consignées dans leurs chroniques et livres de voyages et aussi pour les capitaines des navires, sur leurs "livres de bord" !

Or, voici justement un bon exemple, car il est historique et a été justement consigné sur un "livre de bord", qui comme on le sait, sont des documents excluant la fantaisie ou les galéjades de comptoir... 

  

Il est extrait des chroniques de l'historien des voyages de Fernand de Magellan, l'Italien Antonio Pigafetta, dans son livre "Magellan, le premier tour du Monde", effectué de 1519 à 1522.

 

En parlant d'un hivernage en Patagonie, il rapporte l'anecdote suivante :

 

 

"..., nous entrâmes dans un port (une baie) pour hiverner et nous deumeurâmes là deux mois entiers sans voir personne. Toutefois, un jour, sans que personne y pensât, nous vîmes un géant qui était sur le bord de la mer tout nu et il dansait et chantait. Notre capitaine envoya vers lui un de ses hommes...

Et tout de suite l'homme du navire conduisit ce géant à une petite île où le capitaine l'attendait. Quand il fut devant nous, il commença à s'étonner et à avoir peur, et il levait un doigt vers le haut, croyant que nous venions du ciel. Il était si grand que le plus grand de nous ne lui venait qu'à la ceinture.

 

Six jours après, nos gens allant couper du bois virent un autre géant au visage peint, qui avait à sa main un arc et des flèches..." etc.    

 

 

 

 

VOIR LA DEUXIEME PARTIE DE L'ARTICLE

Partager cet article

Repost 0
atlantide-mu.over-blog.com