Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Roger Eléfant
  • : Chercheur indépendant, je suis passionné par les grands mystères de notre planète depuis plus de 40 ans. Poussé par la curiosité, je me suis déplacé en premier lieu au Mexique, puis au Pérou et en Bolivie. J'ai eu ainsi la chance de trouver les réponses que j'attendais; elles m'ont conduit également vers d'autres pistes. Je sais maintenant que l'Histoire nous a raconté des histoires !
  • Contact

Rechercher

25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:10

(Tous droits réservés)

 

 

 

Parmi d'autres grands mystères de notre planète, j'en évoque un autre de taille, c'est celui de la fabuleuse cité en ruines de Tiahuanaco, située à presque 4000 m d'altitude, en Bolivie.

 

Cette cité antique est une véritable énigme pour les archéologues, qui n'en connaissent pas l'origine.

 

Dans mon livre, je rapporte l'idée que Tiahuanaco serait très probablement la plus ancienne ville du Monde ! Elle damerait le pion à la civilisation de Sumer en Irak et même à Jéricho, considérée par les archéologues comme la plus ancienne cité antique, jusqu'à présent... 

Tiahuanaco aurait, selon deux professeurs qui l'ont étudiée, l'âge incroyable de 15 000 ans ! ! Oui, j'écris bien 15 000 ans... (voir tous les détails dans mon livre), mais en voici juste deux :

 

- Aussi incroyable que cela paraisse, cette cité qui est située à près de 3850 m d'altitude, aurait été un port de mer..., car il en reste des quais en pierre, sous les eaux à faible profondeur dans le Lac Titicaca... 

 

Cette ville était donc vraisemblablement (à l'origine) au niveau de l'océan, puis, par un puissant mouvement tectonique (érection des Andes) elle serait montée à la verticale jusqu'à près de 4000 m d'altitude... (et selon moi) il y a 12 000 ans environ.

 

J'ai étudié cette extraordinaire hypothèse en la recoupant avec diverses informations et j'estime maintenant qu'elle est tout à fait vraisemblable.

 

Pendant cette fantastique modification géologique, la ville a évidemment été entièrement détruite, mais certains éléments de construction étaient si solides qu'ils ont partiellement résisté aux monstrueux tremblements de terre. 

 

En voici ci-dessous, un exemple : la célèbre "Porte du Soleil" de Tiahuanaco (Bolivie). 

 

 

 

Photo Roger ELEFANT

 

C'est le monolithe sculpté le plus gros du Monde, qui malgré son épaisseur s'est cassé en deux, lors de ce gigantesque bouleversement géologique.

 

- D'autre part, Tiahuanaco aurait été construite par les Vikings, sur (et avec) les ruines de la ville antique d'origine ! (Oui, j'écris bien les Vikings...).

 

Inutile de dire que cela se passait bien avant que ce petit futé de Christophe Colomb ne découvre "officiellement" l'Amérique !

"Au moment" ou j'écris ces lignes, je partage cette étonnante hypothèse avec quelques rares auteurs (deux ou trois à ma connaissance).

 

D'ailleurs, les habitants de cette cité ont sculpté des têtes qui ont des traits typiques de Blancs et non des traits d'Indiens caractéristiques de la région. Ces têtes sont de plus enchâssées dans l'enceinte en pierre du Grand Temple de la ville, nommé le "Templete"; ce qui dénote leur importance.

 

J'ai d'ailleurs visité les Indiens de l'ethnie locale, les Aymaras, descendants directs des Uros (l'ancienne population régionale totalement disparue). Ces Indiens (les Aymaras) habitent sur les fameuses îles flottantes du Lac Titicaca et on ne peut les confondre avec des Blancs ! Toutefois les guides locaux continuent à les appeler les Uros; or, c'est faux ! 

 

Il semble donc que "des Blancs" ont vécu à Tiahuanaco.  En voici une autre preuve ci-dessous :

 

C'est une statue dénommée le "Monolithique Ponce" (du nom de son découvreur) qui se trouve dans l'enceinte sacrée du "Kalasasaya" avec la "Porte du Soleil" toute proche (d'où sa très probable importance). 

 

Monolithe

 

Photo Roger ELEFANT

 

Cette statue figure un personnage aux traits caractéristiques d'un Blanc et non d'un Indien ! Serait-ce un chef Viking (nommé par les Indiens Viracocha ?) ou un personnage important de l'ancienne cité, en ruines depuis très longtemps..., là est la question ! 

 

 

 

# #

       

 

 

Au cours de mon voyage au Pérou en 1975, l'une des étapes incontournables a bien été celle de la visite de l'énigmatique Pampa de Nazca, que j'ai survolée dans un petit avion de tourisme en prenant des photos et un film en super 8.

 

Bien des auteurs pensent que tout ou presque a été écrit sur cette gigantesque fresque et que pour le moment il n'y a plus rien à en dire...

Ce n'est pas mon avis, car aucun auteur n'a proposé jusqu'à présent une explication vraiment fondée, sur ces mystérieux dessins visibles seulement du ciel...

Eh bien, grâce à un aimable chauffeur de taxi et peut-être à ma formation technique de bureau d'études, ainsi qu'à mes yeux bien ouverts sur les curiosités du Monde, j'ai eu la grande chance de comprendre que les pistes de Nazca avaient été tracées du ciel ou pour le moins d'un point élevé et non du sol, comme de nombreux auteurs et archéologues s'évertuent toujours à le penser ! 

 

Ci-dessous, le dessin du cerro (colline) sur le sommet duquel j'ai pu comprendre l'un des mystères "de l'exécution" des dessins de la Nazca.  

 

 Linea4

 

Dessin Roger ELEFANT

 

En l'occurrence, que les tracés ont bien été effectués à partir d'une position élevée, mais pas du cerro ! J'en ai déduit une première hypothèse (que je rapporte dans mon livre).

 

Ce cerro permet d'apercevoir une petite partie des pistes environnantes et c'est justement à cet endroit que j'ai ébauché mon hypothèse, grâce à mon chauffeur de taxi.

 

En effet, constatant que je semblais très intéressé par le site, il me conduisit cette fois vers la partie sud de cette colline et me désigna (car je ne parle pas l'espagnol) des lignes camouflées dans un repli du terrain, difficilement visible du haut de la colline.

Je n'ai vu nulle part ailleurs (jusqu'à ce jour y compris sur Internet) cette petite et modeste partie du dessin. Il s'agit en fait, d'une double erreur de tracé, qui m'a immédiatement sauté aux yeux !

 

La photo de cette erreur de tracé providentielle pour moi, correspondant au dessin ci-dessus, se trouve dans mon livre avec une autre erreur de tracé (ou "malfaçon" de dessin) qui prouve elle aussi, que les tracés ont été effectués d'une certaine hauteur...

 

Elle non plus n'est mentionnée nulle part, à ma connaissance ! 

 

 

Grâce à ces deux erreurs de tracé, on peut considérer, sans trop se tromper, que la Nazca n'a pas été tracée au niveau du sol, mais nettement au-dessus ! 

J'explique (dans le livre) pourquoi elles n'auraient pu être faites au niveau du sol, c'est quasiment impensable !

 

Je présente également une deuxième hypothèse sur la "mise en œuvre" des dessins, lignes et pistes de Nazca. Elle m'est également personnelle; je l'appelle : "l'hypothèse des bambous".

Je l'explique en détails dans le livre, mais en quelques mots, je peux simplement indiquer ici, que l'élaboration des dessins et des pistes auraient pu être effectuée à l'aide de "derricks en bambous", facilement déplaçables sur des roulettes, voire de simples patins de bois. 

 

On trouve d'ailleurs des bambous au Pérou et j'en ai même vus dans la ville de Nazca qui servaient d'échafaudage pour un immeuble, comme le font les Chinois ! L'idée qu'ils avaient pu être utilisés pour dessiner la Nazca m'est immédiatement venue à l'esprit.

 

 

Voici ci-dessous, un dessin difficile à interpréter (il s'agit peut-être du Colibri) car on ne le distingue pas très bien et je m'en excuse, mais les vitres du Piper n'étaient pas très propres !

 

 colibri2

                 

 Photo Roger ELEFANT

 

Par contre on voit très bien une grande "pista" sous le dessin (qu'on pourrait effectivement prendre pour une piste d'aviation (ce que je ne crois pas). Les traces partant en biais vers la gauche sont des traces de véhicules.  

 

Voici le dessin dit du Perroquet qu'on voit nettement mieux, mais traversé par une petite pista.

 

 Perroquet2

 

Photo Roger ELEFANT

 

Les dessins, lignes et pistes de la Pampa de Nazca sont restés totalement énigmatiques jusqu'à ce jour. Personne n'a jamais pu trouver une explication raisonnable et fondée sur leur signification, ni leur raison d'être, même si certains on pensé que ces pistes et dessins étaient destinés aux dieux, mais quels dieux ! ?

Des dieux extraterrestres ? Peut-être...! Mais que signifie ces dessins d'animaux stylisés, ces lignes et pistes qui s'entrelacent et s'étirent à l'infini, sans raison apparente et sans schéma précis ?

 

Le prof. Paul Kosok en premier, puis l'ethnologue Simone Weisbard et la mathématicienne-archéologue allemande Maria Reiche qui a passé de nombreuses années à étudier le site, ont estimé qu'il représentait un gigantesque calendrier astronomique. Mais d'autres archéologues depuis n'ont pas trouvé cette hypothèse satisfaisante, ni réellement fondée...

 

Ainsi, cette gigantesque fresque de Nazca, véritable canevas fou, reste pour le moment, l'un des grands mystères de la planète !     

 

Me voici ci-dessous, en train de prélever un échantillon de sable sur une "piste" de Nazca" en juillet 1975 pour le faire analyser !

 

Roger1975

 

Photo Roger ELEFANT

 

L'un des éléments annexes, mais aussi bien étrange de ces tracés, c'est le fait qu'ils ne s'effacent jamais... malgré le vent, la pluie (toutefois très rare) et les tempêtes de vent (par contre fréquentes) sur ce plateau désertique. 

 

 

 

# #

 

 

 

Dans un voyage beaucoup plus plus récent, en Egypte, je me suis intéressé plus particulièrement au "Temple de la vallée", situé au bord du plateau de Gizeh, tout à côté du Sphinx et de la Pyramide de Chéops.

Curieusement, les archéologues et les égyptologues pourtant spécialisés, ainsi que divers auteurs qui ont écrit à propos du Plateau de Gizeh, ne semblent pas s'être spécialement attardés sur ce temple. Pire, ils n'y ont rien signalé de très particulier... Pourtant, d'après moi, il y a de quoi ! Nous ne devons pas avoir les mêmes yeux...

 

Voici ci-dessous le fameux "Temple de la vallée". La pyramide que l'on voit en arrière plan n'a rien à y voir, c'est celle de Chéops.

      Copie de Vallée

 

Photo Roger ELEFANT

 

J'explique dans le livre, que ce monument a exactement le même façonnage des blocs de pierres que celui des monuments Incas au Pérou !

 

Les pyramides bénéficient aussi de la même particularité de construction, mais à un degré de finition moindre, puisqu'elles étaient recouvertes d'un parement de calcaire poli.

A ma connaissance, ce sont les deux seuls endroits du Monde où l'on trouve cette découpe très spéciale des pierres à la façon "motte de beurre", comme je l'appelle ! A l'Île de Pâques (dont je parle aussi dans le livre) il n'y a qu'un seul mur de ce type et selon moi cette technologie de découpe des pierres provient du Pérou incaïque.

 

Voici ci-dessous un assemblage de blocs de granit à l'intérieur du temple.

 

 

granit

 

Photo Roger ELEFANT

 

Remarquez la découpe du bloc central. Si je n'indiquais pas ici d'où provient cette photo, il y aurait gros à parier que la plupart des archéologues assureraient doctement qu'elle aurait été prise à Cusco, à Sacsahuaman ou à un quelconque endroit du Pérou...

 

Voici ci-dessous encore un énorme bloc de granit rose taillé à la perfection, situé dans le couloir de sortie du Temple. 

 

Bloc2

      

Photo Roger ELEFANT

 

C'est un assemblage monumental et il est absolument identique aux constructions incas !

 

Mais ce n'est rien à côté de celui-ci, qui se situe sur le mur extérieur du temple, côté vallée.

 

 Bloc

 

      Photo Roger ELEFANT

 

  

 

Comment ce bloc titanesque a t-il été transporté de la carrière d'Assouan qui est relativement lointaine (650 km environ) jusqu'ici et surtout mis en place comme un vulgaire parpaing; avec quelle grue ! ? Et quel bateau pouvait bien supporter une charge pareille ?

 

Ce "Temple de la vallée" n'est pas banal du tout ; au contraire il est très intéressant et comporte d'autres particularités, que j'explique (en détail) dans le livre.

 

Ci-dessous, un assemblage de blocs de facture tout à fait similaire à celle du Temple de la vallée, mais il est au Pérou (forteresse de Sacsahuaman).  

      Sacsa2

 

Photo Roger ELEFANT

 

Les archéologues ne semblent pas mettre en exergue ce rapprochement frappant avec le Pérou... Pourtant cette particularité de construction est tout à fait surprenante ! 

 
 
 

# #

 

 

 

D'autre part, je rapporte aussi dans mon livre l'invraisemblable information que des Néandertaliens vivraient encore à l'heure actuelle dans les profondes forêts du Centre-Afrique ! !

 

On y aurait vu également à plusieurs reprises dans des marécages peu fréquentés, d'authentiques dinosaures de la famille des Brontosaures ! !

 

L'Ethnologue Jacqueline Roumeguère-Eberhardt présente cette extraordinaire découverte dans son livre "Les hominidés non identifiés des forêts d'Afrique", préfacé par Bernard Heuvelmans, découvreur lui-même d'un hominidé. (J'en rapporte évidemment tous les détails dans mon livre).

 

 

On peut être assuré maintenant que la réalité de nos origines est bien plus fantastique que celle qu'on nous a inculquée jusqu'à présent...

 

 

 

Mes livres en sont l'illustration; ils fourmillent d'exemples surprenants... Commandez-les sur Internet à mon éditeur en ligne, "THEBOOKEDITION", ou directement sur les liens (en bleu) ci-dessous, à 12,90 € (chacun).

 

 

 

 

THEBOOKEDITION

 

                                                                           

 

Sommaire du Tome 1

 

 

Chapitre 1 :     L’Atlantide et Mu, les continents disparus .............................................. Page 9 

Chapitre  2 :    Le mystère des pistes de Nazca, un des voiles se lève enfin ! ………… Page 33

Chapitre  3 :     Machu Picchu, la ville secrète …………………................................... Page 43
        
Chapitre  4 :    L’étrange mystère des murs incas enfin révélé......................................... Page 53
        
Chapitre  5 :    Tiahuanaco, la plus vieille ville du monde, visitée par les Vikings ? ..... Page 69
        
Chapitre  6 :    Teotihuacan, la ville du plus grand des dieux.......................................... Page 81
        
Chapitre  7 :    Le mystère des Atlantes de Tula………………...................................... Page 91
        
Chapitre  8 :    Les étranges « socabons » d’Amérique du sud......................................... Page 99
        
Chapitre  9 :    La « dalle de Palenque » et l’aéronautique……....................................... Page 107
        
Chapitre 10 :    Les « petits cailloux » de Baalbeck …………........................................ Page 115
        
Chapitre 11 :    Le mystère de la construction de la Pyramide de Chéops …………….. Page 121
        
Chapitre 12 :    L’énigme du Sphinx de Gizeh et du Temple de la Vallée ..……............. Page 137

 

 

 

 

Tome 2

 

 

THEBOOKEDITION

 

 

 

Sommaire du tome 2

 

 

Chapitre 1 :    La folle théorie de la « Terre creuse »…………....................................... Page 9
        
Chapitre 2 :    Les pyramides oubliées du Monde ………….…...................................... Page 39
        
Chapitre 3 :    Les statues de l’Ile de Pâques, dressées en l’honneur des Vikings ? ….... Page 53 
        
Chapitre 4 :    L’énigme des murs vitrifiés enfin élucidée !….......................................... Page 61
        
Chapitre 5 :    Le mystère des  pierres baladeuses de la « Death Valley » résolu ! ......... Page 65
        
Chapitre 6 :    L’origine mystérieuse des Basques……………........................................ Page 69
        
Chapitre 7 :    Christophe Colomb, était-il un imposteur ? ….......................................... Page 77
        
Chapitre 8 :    La carte de Piri Reis a-t-elle été tracée du ciel ?....................................... Page 101
        
Chapitre 9 :    L’étonnant mystère de l’Oracle de Delphes ….......................................... Page 109
        
Chapitre 10:    L’étrange disque de Nebra ……………………....................................... Page 115
        
Chapitre 11 :    L’Histoire ne sait plus où se trouve Alésia ! …....................................... Page 119
        
Chapitre 12 :    Ces dinosaures que la science ne veut pas voir !..................................... Page 125


Chapitre 13 :    Le Mokélé Mbembé, le dinosaure vivant d’Afrique Centrale ! ……...... Page 143
        
Chapitre 14 :    L’Homme de Néandertal aurait-il survécu jusqu’à nos jours ? ……....... Page 147

        

 

* * *  

 

 

Livres, revues et images concernant la "Terre creuse et les grands mystères du Monde" :

 

 

  

Histoire

 

Ce livre est absolument incontournable pour qui s'intéresse un tant soit peu à notre passé inconnu; celui justement qu'on ne trouve pas dans les livres d'histoire...

 

 

 Enigme

 

C'est le livre de Charroux qui m'a décidé d'aller voir de mes propres yeux les fameuses "pierres d'Ica" qui racontent une histoire qu'on ne trouve pas dans les livres conventionnels..., ainsi que les énigmatiques "pistes de Nazca". 

 

      Cayce destin

 

 

Le destin des hommes et les "mauvaises" prévisions sur l'avenir de la Terre sont à relativiser en fonction de ce que Cayce a indiqué sur la conduite des hommes... (incluant l'écologie et le réchauffement planétaire). 

 

 

 

 

AtlantRevisit

 

L'un des livres "fondamentaux" sur la médecine naturelle, sur l'être humain incluant son origine fantastique, sur sa vie en Atlantide et sur son avenir.

 

 

 

Livremorts 

 

Ce livre considéré comme la Bible de l'Ancienne Egypte, prône que la nature de l'Homme se compose de trois éléments : Un corps, une âme et un esprit. C'est exactement ce qu'affirmait Cayce dans ses "lectures" !

 

 

 

Dialogue

 

L'Au-delà, l'un des plus grands mystères du Monde avec le karma et la réincarnation.

 

 

  

Hollow

 

La "Terre creuse" ou l'Agharta (ou encore Shamballa) comme les Tibétains appellent ce monde intérieur (source: revue "Top Secret").

 

 

 

Intra

 

Livre traitant des "socabons" d'Amérique du sud (souterrains dont les surfaces sont comme découpées au laser), intéressant à condition toutefois de le comparer avec les autres très rares ouvrages traitant du sujet, afin de se faire sa propre idée.

 

 

 

OrdesDieux

 

Dans ce livre, Von Däniken rapporte de nombreux éléments en faveur du passage sur Terre d'extraterrestres. Il nous parle aussi, entre autres, de ces mystérieux souterrains de l'Equateur (les "socabons") et des plaques d'or gravées de caractères inconnus à Cuenca en Equateur. 

 

 

 

* * * *

 

 

(Pour la liste complète des articles, cliquez ici) 

Partager cet article
Repost0
Roger Eléfant